Actualité et mémoire des luttes à Saint-Étienne et ailleurs
ACTUALITÉS ANTIFASCISME / MOBILISATIONS - LUTTES
Publié le 22 février 2011 | Maj le 9 janvier 2017

Lyon : rassemblement anti-fasciste


Rassemblement contre le local néo-nazi de Gerland, contre les violences d’extrême-droite et d’État.

Le collectif de vigilance 69 contre l’extrême-droite appelle à un rassemblement le mercredi 23 février à 18h30 contre le local néo-nazi de Gerland, contre les violences d’extrême-droite et d’État.

Depuis plu­sieurs mois main­te­nant l’extrême-droite lyon­naise tend à s’ins­tal­ler dura­ble­ment sur le dépar­te­ment, en par­ti­cu­lier à Lyon. Les nom­breu­ses agres­sions depuis six mois (voir enca­dré) mon­trent cette implan­ta­tion dans nos quar­tiers. Ces faits, inquié­tants, ne sont mal­heu­reu­se­ment que la partie la plus visi­ble du déve­lop­pe­ment et de la dif­fu­sion des idées racis­tes, hai­neu­ses et popu­lis­tes des partis d’extrême-droite. Ces partis, et les grou­pus­cu­les qui leur sont asso­ciés, repré­sen­tent un danger réel sur le plan poli­ti­que quand ils uti­li­sent les réa­li­tés socia­les à leurs fi ns pour déve­lop­per un dis­cours de haine et d’exclu­sion de l’autre.
- Lire aussi Encore un concert de néo-nazes à Lyon ? Ya basta ! à propos du concert d’un groupe néo-nazi dans ce local le 26/02

Implantation d’un local néo-nazi à Gerland au 22, impasse de l’Asphalte…

Côté jardin : la « culture »

Retransmission des matchs de l’OL aux « hoo­li­gans » inter­dits de stade, concerts de grou­pes de rock d’extrême-droite dis­til­lant une idéo­lo­gie raciste et de haine de l’autre, livres et revues révi­sion­nis­tes fai­sant l’apo­lo­gie du nazisme…

Côté cour : la « culture physique »
Entraînement aux sports de combat, exer­ci­ces pra­ti­ques « de ter­rain » : agres­sions ver­ba­les et phy­si­ques des Arabes, des noirs, des « pédés » et des « goui­nes », des juifs, des fémi­nis­tes, des alter­mon­dia­lis­tes, des socialo-com­mu­nis­tes, des gau­chis­tes… dans dif­fé­rents bars et quar­tiers de Lyon ou de sa ban­lieue.

Le 15 janvier et le 4 février, une escalade gravissime dans la violence physique des fascistes.

Dans la nuit du 15 au 16 jan­vier, un groupe d’extrême-droite patrouille durant plu­sieurs heures, insul­tant, pro­vo­quant des per­son­nes qui se ren­daient à une soirée de sou­tien à l’ouver­ture d’un centre social. Vers minuit, un couple est vio­lem­ment agressé. Après inter­ven­tion des pom­piers, ils res­te­ront hos­pi­ta­li­sés plus d’une semaine. Bilan : 20 et 60 jours d’ITT, ainsi que des séquel­les neu­ro­lo­gi­ques à vie pour la jeune fille. L’ins­truc­tion est en cours. Le 4 février vers 19h aux Terreaux, une lycéenne reve­nant d’un ras­sem­ble­ment est vio­lem­ment agres­sée par deux fas­cis­tes à coups de cutter, alors qu’elle atten­dait le bus. Bilan : 10 jours d’ITT.

Stop à la violence de l’extrême-droite et à la violence d’État qui la nourrit.

Le racisme, la xéno­pho­bie, le néga­tion­nisme et le révi­sion­nisme his­to­ri­que dont le FN a fait un fonds de com­merce dis­til­lent une idéo­lo­gie de haine de l’étranger et de l’autre qui pousse à l’acte vio­lent les fran­ges les plus radi­ca­les de l’extrême-droite, dont se récla­ment les « uti­li­sa­teurs » du local de Gerland. Il ne s’agit pas là d’opi­nions mais de délits punis par la loi, dont les pre­miè­res vic­ti­mes sont tou­jours les clas­ses popu­lai­res et les popu­la­tions les plus fra­gi­les. Nous n’accep­tons pas que cette idéo­lo­gie de haine qui pousse aux agres­sions vio­len­tes soit dis­til­lée, reven­di­quée (sur des vidéos, par inter­net…) et culti­vée impu­né­ment au coeur de la ville, dans un local semi public.

Nous demandons des explications aux autorités de la ville de Lyon et au préfet.

Cette recru­des­cence de la vio­lence des ultra-radi­caux de l’extrême-droite accom­pa­gne la remon­tée de celle-ci sur fond de bana­li­sa­tion des idées racis­tes et du pro­gramme du FN. La vio­lence d’État telle qu’elle s’est mani­fes­tée place Bellecour le 21 octo­bre ainsi que sa poli­ti­que actuelle (chasse aux sans­pa­piers, débat hai­neux et raciste sur l’iden­tité natio­nale, délit de soli­da­rité…) cons­ti­tuent également un encou­ra­ge­ment à une fuite en avant dans la vio­lence de ces grou­pes d’extrême-droite. Dès le 22 octo­bre, les « iden­ti­tai­res » s’affi­chaient place Bellecour autour de slo­gans hai­neux et racis­tes, dans un ras­sem­ble­ment non auto­risé, ren­contrant à la fois une grande com­plai­sance poli­cière et ins­tru­men­ta­lisé par la Préfecture pour ren­voyer dos à dos ces authen­ti­ques fas­cis­tes et ceux qui les com­bat­tent.

Nous appelons à un rassemblement :

- contre la propagation de la haine et de la violence, amplifiées par le local néo-nazi au cœur de Gerland,
- pour dire stop aux agressions physiques de l’extrême-droite,
- pour exiger la fermeture de ce local, Mercredi 23 février à 18h30 devant la mairie du 7e arron­dis­se­ment, place Jean Macé (métro ligne B, Tramway ligne T2).
Respect de l’égalité des droits humains et sociaux, par­tout, pour tous et toutes !


Proposé par vla
Partager cet article
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Comment publier sur lenumerozero.info?

Le Numéro Zéro n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez.
La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Voila quelques infos rapides pour comprendre la publication. Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir via notre mail lenumerozero [at] riseup.net

 

Lire aussi dans MOBILISATIONS - LUTTES

Lire aussi dans ANTIFASCISME

PROCHAINS RENDEZ-VOUS

À la une...

11 juillet 1892 : exécution à Montbrison de François Koenigstein, alias Ravachol
Publié le 11/07/2020

1791 à 1914 : les racines du maintien républicain de l’ordre
Publié le 10/07/2020

« J’ai vu le chagrin de victimes dévastées » : lettre ouverte au garde des Sceaux
Publié le 10/07/2020

Pour la forêt, et suite à l’abandon du projet de Center Parc de Roybon
Publié le 10/07/2020

« Faut-il attendre que quelqu’un meure pour être autorisé à débarquer ? »
Publié le 5/07/2020

Roberto libero ! Tutti.e liberi.e !
Publié le 3/07/2020