Actualité et mémoire des luttes à Saint-Étienne et ailleurs
ACTUALITÉS MÉDIAS
SAINT-ÉTIENNE  
Publié le 8 mai 2019 | Maj le 25 avril 2020

Le journal du carnaval de l’inutile est en ligne !


Le carnaval de l’inutile 2019, en plus d’avoir réussi à faire fermer pour une journée la biennale du design, déambulé dans la ville au coté des gilets jaunes, a publié son journal que vous avez peut-être déjà eu l’opportunité de voir traîner dans les plus beaux canis de la ville.
Ce journal est une proposition : une récolte d’anecdotes, de vécus, de prises de tête, de colères et de récits. C’est un constat subjectif de l’état de la ville par ses habitantes et habitants. Il nous faudrait choisir entre Saint-Étienne capitale des taudis et du Design. Franchement, on s’en fout, et bien d’autres questions demandent à être posées avant ça.

Le journal est téléchargeable au format pdf ici

EDITO

À Marseille, des immeubles s’effondrent rue d’Aubagne et causent la mort de huit personnes.
Face à la gare de Toulouse, des appartements vétustes s’enflamment ; une vingtaine de blessé·e·s.
Le 20 Mars 2019 à Sainté, tandis que le gratin inaugure la Biennale du design, la police enfonce les portes d’un squat et met une dizaine de familles à la rue.

Quel point commun ?

Des millions d’euros engagés dans ces quartiers par les municipalités et les acteurs publics pour « revaloriser » les places, les façades et les parcs, mais bien souvent, au mépris de celles et ceux qui y vivent concrètement, au quotidien.

Une certaine idée de la ville est en train de s’affirmer : La métropole, toujours plus compétitive, vend une image bien éloignée de la réalité des habitant·e·s.

Apparemment, on ne vit plus en ville ; on s’en sert, on y produit, on y élabore, on y est créatif, on s’y connecte, on colle à son image, on en devient un usager.

Dans ce paysage, Saint-Étienne n’est pas en reste, à coups d’anglicismes, de start-up et d’expériences design, la ville est appelée à changer de visage, à se faire plus séduisante qu’elle ne l’est, plus innovante encore. Et Saint-Étienne compte, entre autres, se réinventer grâce aux bienfaits du design, récit fabriqué de toutes pièces : celui d’une ville baignant depuis toujours dans l’innovation et dont les ouvrier·e·s des grandes industries, armurier·e·s et passementier·e·s, seraient les fiers précurseurs.

Il nous faudrait choisir entre Saint-Étienne capitale des taudis – selon les mots d’une journaliste du Monde en 2014 – et Saint-Étienne capitale du Design. Franchement, on s’en fout, et bien d’autres questions demandent à être posées avant ça :

Comment vit-on en ville quand on a pas de papier d’identité ? Quand on a un emploi précaire ?
Lorsqu’on est isolé·e ? Pourquoi faire un méga centre commercial aux portes de la ville, quand la moitié des locaux du centre sont désertés ? Et puis d’ailleurs, c’est quoi une ville, un quartier ? Et le design, ça sert à quoi ? Et à qui ça profite ?

Ce journal est une proposition : une récolte d’anecdotes, de vécus, de prises de tête, de colères et de récits. C’est un constat subjectif de l’état de la ville par ses habitantes et habitants.

Et puisque la résignation ne fait pas partie de nos projets, puisque la ville regorge malgré tout de vie et d’énergie, nous souhaitons aussi y répondre par une fête : LEUR fête ! Car, comme dans tout carnaval, nous désignons et exposons à la foule ce qui nous enquiquine la vie ; NOTRE fête ! car le carnaval est avant tout un moment de joie, de rencontre et de partage, c’est aussi l’occasion de s’affranchir, aussi joyeusement que possible, des normes et des pouvoirs qui partout dans la ville s’imposent à nous.

Et pour que l’ensemble des propositions qui suivent ne restent pas lettre morte, nous accueillons toute critique, coups de gueule, réponses, invitations ou déclarations d’amour à l’adresse suivante : carnavaal chez riseup.net

Bonne lecture

SOMMAIRE

* Édito /p. 2
* Gentrifier Sainté /p. 4-5
* L’ EPASE, un acteur de l’ état au service du futur /p. 6-8
* Quartier Saint Roch, nouveau théâtre de rénovation urbaine /p. 10-11
* Trombinoscope /p. 12-13
* Rencontre /p. 14-15
* Qui S.E.M le vent ? /p. 16-17
* Extrait : L’ empathie de la non-vie design-on l’ ennemi /p. 20-21
* The wire, Tarentaize sur écoute /p. 22-23
* Google et la safe city /p. 24-25
* Se faire une place /p. 26-27
* Pas de repos pour les Lauriers /p. 28
* Rencontre /p. 29-30
* 2048 /p. 32
* Petite chronique d’ un shut-down locale /p. 34
* Horoscope /p. 36


Proposé par Carnavaal
Partager cet article
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

En complément...

ACTUALITÉS   MOBILISATIONS - LUTTES

Carnaval de l’acte XX : nous partîmes 2000...

Ce samedi, dans une ambiance de black-out (au moins une dizaine de personnes arrêté’es de façon préventive, tous les magasins du centre fermés et sur-protégés, Verney-Carron « barricadé » dans son usine de mort, etc), le carnaval de l’inutile rejoint l’appel régional des gilets jaunes. Malgré les préventions de la préfecture, ce sont près de 7000 personnes qui défilent dans les rues de Saint Etienne, dans le centre, dans les quartiers populaires, sur le boulevard urbain.
Applaudissements, musiques et gaz lacrymogène, récit à quelques mains d’une journée bigarrée et radicale.

Publié le 30/03/2019
ACTUALITÉS   MOBILISATIONS - LUTTES / URBANISME - GENTRIFICATION - TRANSPORT

Carnaval de l’inutile

Il fut un temps, où le carnaval était le jour où les esclaves se déguisaient en roi pour se moquer des puissant.e.s. Une occasion d’inverser les rôles, de transgresser les normes établies. Pour un jour, le monde marche à l’envers ! Aujourd’hui, à Saint-Étienne, ce sont les puissant.e.s qui l’organisent – celleux-là mêmes qui relookent la ville en Capitale du design. Celleux-là mêmes qui font mourir des quartiers habités pour en construire de nouveaux aseptisés. Nous proposons plutôt un giga carnaval coloré, bruyant et indomptable !
Les 30 et 31 mars 2019, ce sera un week-end coloré, bruyant et indomptable !

Publié le 8/03/2019
ACTUALITÉS   MOBILISATIONS - LUTTES

Retours sur le Carnaval du 24 février 2018

MAJ du 12.03.2018 : retours son et vidéo du carnaval
Communiqué des organisateurs-trices du Grand Carnaval de l’Inutile du 24 février À Saint-Étienne : « Cette manifestation, à l’appel du collectif de Saint Julien-Molin-Molette contre l’extension de la carrière et d’habitant-es et opposant-es stéphanois-es à l’A45, a réuni plus de 400 personnes dans les rues du centre ville de la métropole. Ce joyeux défilé, très familial et inter-générationnel, a été bariolé, festif et animé... »

Publié le 11/03/2018

Comment publier sur lenumerozero.info?

Le Numéro Zéro n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez.
La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Voila quelques infos rapides pour comprendre la publication. Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir via notre mail lenumerozero [at] riseup.net

 

Lire aussi dans MÉDIAS

Lire aussi dans SAINT-ÉTIENNE

PROCHAINS RENDEZ-VOUS

À la une...

Petit argumentaire juridique pour justifier d’aller voir un.e proche incarcéré.e à plus de 100 kilomètres de chez soi
Publié le 25/05/2020

25 mai 1973 : fin de la grève des sans-papiers tunisiens
Publié le 25/05/2020

Saint-Etienne ville cosmopolite, prolétaire et solidaire !
Publié le 24/05/2020

On ne veut pas moins, on ne veut pas autant, on veut plus !
Publié le 24/05/2020

17 juin - Agir contre la réintoxication du monde
Publié le 23/05/2020

Mobilisation des hôpitaux à l’appel de 12 syndicats et collectifs
Publié le 22/05/2020