Actualité et mémoire des luttes à Saint-Étienne et ailleurs
ACTUALITÉS FLICAGE - SURVEILLANCE
SAINT-ÉTIENNE  
Publié le 5 janvier 2020 | Maj le 25 avril 2020

Le député Jean-Michel Mis en marche pour promouvoir la reconnaissance faciale


Après une première date à la Commission numérique de l’Assemblée nationale au mois de décembre, le député LREM Loire-Saint-Étienne, Jean-Michel Mis, organise un colloque sur la reconnaissance faciale le samedi 18 janvier 2020, à l’Amicale laïque de Chapelon.

  • Mis annonce sur sa page FB l’annulation de son atelier

    Apparemment, nos articles, l’appel à perturber la réunion et le zbeul de ces derniers jours partout en France lors des réunions Lrem ont porté leurs fruits ! Mis annonce l’annulation de son atelier à l’amicale Chapelon. C’est qu’il aurait été menacé le Mis, beauseigne !! Saluons au passage sa probité et son sens du dévouement envers les forces de l’ordre qui ont été mise à rude épreuve pour blesser et mutiler ces derniers mois, et qui ont besoin de repos... Voici son communiqué :

    "
    Je souhaitais organiser, ce samedi 18 janvier, un atelier de circonscription sur la reconnaissance faciale, cette date est prévue depuis plusieurs semaines pour que chacun puisse échanger sur ce thème.

    Depuis, j’ai reçu de nombreuses menaces sérieuses et des appels ont été lancés pour manifester durant cette réunion publique.

    Malheureusement, je suis dans le regret d’annuler cet atelier de circonscription.

    Il n’est pas question de mettre en danger qui que ce soit inutilement : citoyens, amicale, ni de risquer devoir mobiliser des forces de l’ordre plus que de raison en ces temps où elles sont particulièrement mises à l’épreuve.

    Vous renouvelant mes excuses pour cette annulation tardive, je vous assure de ma détermination à débattre de ces questions fondamentales pour nos libertés publiques et notre sécurité."

La reconnaissance faciale est une technologie totalitaire. Plus de 80 organisations signent une lettre commune appelant le gouvernement et le Parlement à interdire toutes les pratiques de reconnaissance faciale sécuritaire présentes et à venir. Voici un extrait :

Aucun argument ne peut justifier le déploiement d’une telle technologie : au-delà de quelques agréments anecdotiques (utiliser son visage plutôt que des mots de passe pour s’authentifier en ligne ou activer son téléphone…), ses seules promesses effectives sont de conférer à l’État un pouvoir de contrôle total sur la population, dont il ne pourra qu’être tenté d’abuser contre ses opposant·es politiques et certaines populations. Puisque l’utilisation de la reconnaissance faciale à des fins sécuritaires est par essence disproportionnée, il est vain d’en confier l’évaluation au cas par cas à une autorité de contrôle qui échouerait en pratique à suivre chacune de ses nombreuses nouvelles applications.

Or, 2020 marque le déploiement des dispositifs d’expérimentation de la reconnaissance faciale pour une durée de 6 mois dans l’espace public. Un outil a notamment été créé par le ministère de l’Intérieur basé sur cette technologie pour accéder aux services publics en ligne.

Or l’expérimentation vaudra pour application, et Jean-Michel Mis, c’est la caution faux débat citoyen, c’est la pédagogie du changement à l’œuvre. Il se targue de recueillir les avis de tout le monde même celui du juriste de la Quadrature du Net (le seul qui n’a pas de nom et fait l’objet d’une note de bas de page du compte-rendu de colloque), et surtout de ceux qui vont dans le sens du projet totalitaire. Pour lui il faut « ouvrir les perspectives sur une technologie sujette à tous les fantasmes. » Des propos qui ressemblent au discours de Perdriau sur Serenicity.... Un projet abandonné qui pourrait vite ressurgir dans un tel contexte.

Lunettes de révélation faciale / Sujets observés : Mis à gauche, Perdriau ou Macron à droite (?)

Et quand la direction de Chapelon ouvre en grand les portes de l’amicale laïque à la République en Marche, serait-ce pour se garantir des faveurs politiciennes ? Elle collabore avec un parti qui œuvre chaque jour à la mise en place de ï »¿la police la plus armée et la plus violente d’Europe.

En 2019, combien de matraqués, de gazés, de visés, de blessés, d’éborgnés dans les manifestations de GJ à Saint-Étienne et dans toute la France ?

L’ONU demandait une enquête sur les violences policières, comme pour le Zimbabwe, comme pour Haïti, comme pour le Soudan... Et les copains de Mis, les ministres ont bien rigolé...

En 2018, combien de familles à la rue ? Ses jolies portes restaient alors fermées....

Il n’y a pas de "débats" possibles, pas de reconnaissance faciale, ni à Sainté ni ailleurs !

À lire, cet article sur la reconnaissance faciale sur le site de Nantes Révoltée.

P.-S.


Proposé par malina
Partager cet article
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

En complément...

ACTUALITÉS   MOBILISATIONS - LUTTES

Perturbons (aussi) les voeux de la République en marche

Ce vendredi 24 janvier à 18h30 à Saint Just Saint Rambert, En Marche fait ses vœux. Les 4 parlementaires ainsi que David Cofer, le référent de la Loire, seront présents. À Bordeaux, Toulouse et même au fin fond de la Sarthe, la République en marche ne peut plus se pavaner sans se faire conspuer. À Paris, Macron en personne est obligé de se faire exfiltrer d’un théâtre en catimini avec sa garde prétorienne... Et dans la Loire ??

Publié le 22/01/2020
ACTUALITÉS   FLICAGE - SURVEILLANCE / INFORMATIQUE - SÉCURITÉ

Débats sur la société de surveillance de masse

Deux débats pour comprendre les enjeux de la mise en place de la société de surveillance de masse organisés par Halte au contrôle numérique, La Ligue des Droits de l’Homme Loire, Stop Linky 5G Loire et la Quadrature du Net - Le mercredi 8 janvier et le vendredi 7 février à Saint-Étienne.

Publié le 5/01/2020

Comment publier sur lenumerozero.info?

Le Numéro Zéro n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez.
La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Voila quelques infos rapides pour comprendre la publication. Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir via notre mail lenumerozero [at] riseup.net

 

Lire aussi dans FLICAGE - SURVEILLANCE

Lire aussi dans SAINT-ÉTIENNE

PROCHAINS RENDEZ-VOUS

À la une...

1791 à 1914 : les racines du maintien républicain de l’ordre
Publié le 10/07/2020

« J’ai vu le chagrin de victimes dévastées » : lettre ouverte au garde des Sceaux
Publié le 10/07/2020

Pour la forêt, et suite à l’abandon du projet de Center Parc de Roybon
Publié le 10/07/2020

« Faut-il attendre que quelqu’un meure pour être autorisé à débarquer ? »
Publié le 5/07/2020

Roberto libero ! Tutti.e liberi.e !
Publié le 3/07/2020

1er juillet 1910 : éxécution de Jean-Jaques Liabeuf, stéphanois et « tueur de flics »
Publié le 1er/07/2020